fbpx

Le café : un rituel qui perdure au fil du temps. 

La tasse de café, c’est le rituel sacré du matin pour se réveiller du bon pied mais aussi pour clôturer en beauté son repas. Également, le café est synonyme de carburant pour tenir le coup durant une intense journée. Que ce soit via les pubs Nespresso avec Georges Clooney, ou encore par des enseignes comme Starbuck, le café est une boisson qui se veut attractive. En effet, il est commun de le trouver sous diverses formes pour satisfaire notre envie du moment : court, long, americano, noisette, latte, crème, macchiato etc. 

La minute de culture générale.

Parmi les diverses légendes, on raconte que des chèvres auraient consommé les fruits du caféier en Éthiopie, les rendant soudainement très vivaces, attisant la curiosité du berger. C’est en 1600 que les Vénitiens introduisirent le café en Europe. Pour répondre à une demande florissante, plusieurs pays tropicaux comme le Brésil ou la Colombie se mirent à en produire en masse. Des cafés ouvrirent dans les capitales européennes, accueillant les intellectuels et libres penseurs de l’époque. 

Le café de nos jours.

De nos jours, le café est la deuxième boisson la plus consommée après l’eau. Les cinq plus gros producteurs au monde sont le Brésil, le Vietnam, l’Indonésie, la Colombie et l’Ethiopie. Enfin, les pays européens sont considérés comme les plus gros consommateurs de café au monde. Parmi le top 3, on peut retrouver la Finlande, la Norvège et l’Islande. La France se situe loin dans le classement, en 17ème position.

Café : de quoi se compose t-il ? 

Une diversité de composants.

Les principales espèces utilisées sont l’Arabica (Ethiopie). Puis, le Robusta qui se cultive principalement dans les forêts d’Afrique centrale et de l’ouest à faible altitude. Le premier présente  un goût particulièrement aromatique et fin alors que le second est qualifié de plus puissant et corsé avec une teneur en caféine plus importante.

Le café contient plus d’une centaine de constituants dont des vitamines du groupe B, du magnésium, du potassium ou encore du calcium. Mais aussi des composés bioactifs dont la caféine, les alcools diterpènes et des composés phénoliques largement connus pour leurs effets antioxydants. Enfin le café possède des fibres ainsi que des glucides comme la lignine que l’on retrouve dans les algues) ou la pectine

Zoom sur la caféine. 

La caféine est le constituant le plus connu qui procure cet effet stimulant. À l’état pur, la caféine est une poudre blanche au goût amer. Sa teneur varie en fonction du type de grains, du mode de torréfaction et de la méthode de préparation du café. Par exemple, la concentration de caféine est plus importante dans le café Espresso que dans le  café Moka ou le café filtré. Cependant,  la caféine contenue dans une tasse est plus élevée dans le café Cold Brew (pressé à froid) que dans le café Espresso.

Les bienfaits du café.  

Le café améliore les capacités cognitives et de bien-être.

Si la caféine est autant appréciée c’est qu’elle contribue notamment à booster la vigilance, la concentration, la capacité d ‘apprentissage ou encore la mémoire. Peuvent s’ajouter d’autres effets positifs comme une sensation de bien-être.

Cependant cette sensation varie d’un individu à l’autre. En effet, cela dépend du tempérament de chacun et de la capacité de l’organisme à assimiler la caféine. Chez certains cela provoquera une diminution du stress. À l’inverse, chez d’autres cela conduira à une apparition ou à une aggravation des troubles anxieux. D’où l’importance de bien vous connaitre et d’évaluer votre dose maximale tolérée. Bien entendu, la naturopathie recommandera certaines quantités et alternatives que j’ évoquerai plus loin. 

Le café préviendrait certaines maladies. 

De nombreuses études ont démontré que la consommation de café (400 mg par jour pour un adulte en bonne santé, hors femme enceinte) auraient des effets protecteurs contre les maladies  cardiovasculaires. Ou encore celles neuro-dégénératives comme Alzheimer, Parkinson, ou bien métabolique tel le diabète.  

Pour la maladie d’Alzheimer, des études réalisées sur des souris mettent en évidence le rôle de la caféine dans le blocage d’un récepteur appelé « adénosinergique A2A ».  Or, ce type de récepteur provoquerait la libération de substances pro-inflammatoires pouvant avoir des impacts sur le cerveau. Par conséquent, l’effet anti-inflammatoire que procure la caféine expliquerait aussi cet effet bénéfique sur le système cardiovasculaire

À cette longue liste, s’ajoute une récente étude qui vanterait les vertus protectrices du café sur le foie.

Les méfaits du café.  

Une question de quantité.

Si les précédentes études mettent en évidence les bienfaits de la caféine, une surconsommation peut être néfaste pour l’organisme ! La quantité recommandée par le gouvernement santé canadien serait de 400mg/jour soit l’équivalent de 2 à 5 tasses quotidiennes. Comme précisé dans la partie “Zoom sur la caféine”, cette dernière varie en fonction du mode d’extraction, de sa préparation et du type de café.  

Mais pas que.

Le tempérament de l’individu, ses antécédents personnels ou sa condition de santé actuelle ne permettent pas de définir une quantité de caféine optimale. Par ailleurs, la consommation de caféine en interaction avec des médicaments auraient des effets indésirables sur l’organisme. 

Comment réagit notre organisme suite à une consommation de caféine ?

Tout d’abord, l‘adénosine libérée en grande quantité par les cellules nerveuses va venir se fixer sur des récepteurs spécifiques. Ce phénomène permet ainsi le ralentissement de l’activité nerveuse et donc de favoriser la fatigue.  Or, en buvant du café riche en caféine, cette dernière va piquer et bloquer la place de l’adénosine et empêcher ce phénomène de ralentissement de l’activité nerveuse. Ce “bouchon” provoqué par la caféine va contribuer  à maintenir notre corps en état d’alerte et d’éveil. 

Ce n’est pas tout !  La consommation de caféine va entraîner la production d’adrénaline, l’hormone sécrétée en grande partie par les glandes surrénales. Également surnommée l’hormone du stress, elle contribue à doper notre énergie pour faire face à un danger. 

Si vous avez bien suivi, la caféine empêche la fatigue de se pointer, mais elle provoque également une libération d’énergie supplémentaire difficile à gérer par notre organisme. De plus, les bouchons provoqués par la caféine vont entrainer une ruée sur les récepteurs une fois qu’elle sera partie. Entrainant ainsi une fatigue plus prononcée  de notre état général. 

Quels sont les méfaits d’un excès de café ?

Parmi les effets délétère sur la santé, nous pouvons citer les actions ci dessous. 

  • Insomnie et état d’irritabilité, conduisant à altérer nos capacités intellectuelles. 
  • Augmentation du stress. Hausse du rythme cardiaque (palpitation, tachycardie). 
  • Torréfié à haute température, les grains de café relargueraient une substance chimique nommée acrylamide. Or ce contaminant alimentaire serait impliqué dans le développement de cancers d’après l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Encore une fois tout est une question de quantité de café consommé à la journée.  
  • De plus, certaines capsules de café contiennent différents composés chimiques par rapport au café filtre comme de l’aluminium. On y retrouve aussi du furan naturellement présent dans le café. Or cette molécule est davantage concentrée du fait d’un manque d’évaporation dans la capsule. La bonne nouvelle est que le furan est très volatile et commence à s’évaporer dès que le café est infusé. D’où le côté avantageux des filtres comparés aux capsules. Pour que ce furan soit toxique pour l’homme, il faudrait en consommer des quantités astronomiques. 

Le point de vue naturo.   

Café et digestion : est ce compatible ?

Nous avons vu précédemment que le café consommé en quantité raisonnable, et torréfié à basse température peuvent avoir des effets bénéfiques sur notre santé. Mais est-ce une raison de le boire à n’importe quel moment de la journée ?

D’un point de vue naturo je m’orienterai sur un  NON. En effet, le café contenant de la caféine est un excitant naturel. Quant à la digestion, il s’agit d’un processus complexe qui nécessite un seul mot d’ordre : du CALME ! Et oui, lorsque nous digérons, notre parasympathique (système nerveux qui orchestre la digestion) a besoin de calme vs le système nerveux orthosympathique en charge de préparer notre organisme à l’action. Si vous buvez du café, vous activerez ce dernier et donc la digestion se fera moins bien. 

Quelle est la dose idéale ?

La dose idéale varie d’un individu à un autre. Certains pourront en avaler plus de 5 par jours . À l’inverse, d’autres ressentiront des effets délétères au bout d’une tasse. Comme toute bonne chose, l’idéal serait de ne pas en abuser. La plupart des études recommande de ne pas dépasser 2 à 5 tasses par jour d’autant plus si vous êtes sujet au stress ou à de l’hypertension. 

Sous quelle forme le choisir ?

Le must serait d’investir dans un moulin et de l’acheter en grain.

Si vous optez pour des dosettes, choisissez les avec du papier non chloré. Celles en aluminium comme chez Nespresso ont l’avantage d’être hermétiques mais ne sont pas écologiques. D’après un article du Monde dénonçant la marque : “une capsule sur cinq est ainsi recyclée via un traitement en Hollande”. 

Quelles sont les alternatives ?

Les femmes enceintes ou qui désirent avoir un enfant peuvent être concernées par ce sujet. Tout comme ceux qui souhaiteraient se désintoxiquer progressivement du café. Enfin ce dernier pourrait être responsable d’une fuite de calcium et d’une diminution de la densité osseuse à cause de la caféine. Par conséquent, les personnes ayant des risques d’ostéoporose doivent être vigilantes sur leur consommation. 

Parmi les alternatives interessantes (bio de préférence pour éviter tout solvant ou pesticide) : 

  • Chi café : il s’agit d’un café végétal non acidifiant avec de la caféine. Il est torréfié à basse température et contient une richesse d’antioxydants.
  • Le thé matcha (thé vert japonais) et le thé vert de base sont aussi des alternatives intéressantes. Ils contiennent de la théine dont les effets sont prolongés dans le temps.
  • La chicorée est une racine qui connait un processus de transformation pour devenir une poudre qui se mélange avec de l’eau. Elle est dépourvue de caféine et possède un léger goût caramélisé. 
  • Le Yannoh (en boutique bio) est une boisson chaude à base de céréales torréfiées à basse température. En revanche il contient du gluten mais est dépourvu de principes excitants
  • Le thé Mugicha est un thé d’orge torréfié d’origine japonaise sans théine. Il peut se boire chaud ou froid et vous permettra de retrouver les notes aromatiques de la torréfaction similaires à celles du café.

Puis-je me rabattre sur du décaféiné ?

Le décaféiné a une composition similaire au café caféiné, sauf qu’il contient peu de caféine. Tout est une question de dosage. L’idée est de ne pas en abuser quotidiennement. 

À noter que du chlore pourrait être utilisé pour l’extraction de la caféine, même si aucun “danger pour la santé n’ a été confirmé à ce jour. Dans ce cas, il est préférable d’acheter un décaféiné extrait par méthode sans solvant

Que faire en cas de fatigue ?

Voici une liste non exhaustive des leviers à analyser en cas d’une baisse d’énergie.

  • Identifier l’origine de cette perte de vitalité. S’agit-il d’un mauvais sommeil ? D’un surmenage ou d’un stress chronique qui s’installe progressivement ? Ou bien d’un manque d’activité physique ? Bref les questions à se poser sont nombreuses.
  • Chouchouter votre sommeil qui est vital pour votre santé. N’attendez pas que les premiers signes de fatigue passent pour aller au lit au risque de louper le fameux train du sommeil.
  • Veiller à apporter une alimentation non transformée (pauvre en sucre raffiné). Faites un point sur les excitants que vous consommez au quotidien comme les sodas, le thé, le café, l’alcool, les plats riches en graisses (la raclette + charcuterie) etc.
  • Certains compléments peuvent apporter une béquille temporaire comme le ginseng, la Maca, le Guarana ou encore l’Acérolat.

En espérant que vous aurez apprécié cette lecture et que vous aurez appris de nouvelles choses sur le café 🙂

 

Chiara Denis – Naturopathe Lyon – réflexologue & massage du ventre Chi Nei Tsang.